Courir l’hiver : 4 stratégies gagnantes!

Courir l’hiver : 4 stratégies gagnantes!

Les gens hésitent souvent à courir l’hiver parce qu’ils ont peur, entre autres, d’avoir froid, de tomber et de se blesser. Je vous donne mes 4 stratégies pour apprécier la course en hiver!

1-Ne pas arrêter

Si vous avez eu une grosse saison estivale, il est normal d’être fatigué et de vous sentir moins en forme. Ajoutez à cela la luminosité qui diminue et la course contre la montre devoirs-souper-routine du dodo que vivent les parents le soir venu. Courir après avoir mis les enfants au lit ou le matin demande beaucoup de volonté. Une sortie de 30 minutes ou moins peut faire quand même la différence! L’automne représente donc un bon moment pour prendre une courte pause… sans arrêter complètement. Ainsi, votre corps va s’adapter à la chute graduelle du mercure (surtout votre sytème cardiorespiratoire) et ne subira pas de choc quand la température descendra sous zéro. Certains athlètes changent leurs habitudes ou s’entraînent dans le lieu de leur prochaine compétition (température, altitude, climat). Même si vous n’êtes pas un olympien, cela s’applique aussi.

2-Bien s’habiller

Il est primordial de se vêtir correctement l’hiver. L’été, il est facile de s’entraîner, peu importe le vêtement. Mais l’hiver, c’est un peu plus compliqué. Pour décider des vêtements à porter, il faut ajouter 10°C à la température. Il est donc normal d’avoir un peu froid au départ; mais rassurez-vous, on se réchauffe après seulement quelques minutes. Même chose pour les souliers. Vous pouvez courir avec les mêmes souliers toute l’année. Toutefois, avec des souliers imperméables, vous garderez vos pieds au chaud et secs (du moins beaucoup plus longtemps). Un sérieux atout pour aimer l’hiver!

3-Être logique

Même si vous avez la plus grande motivation du monde, c’est dame Nature qui décide parfois de votre agenda. Je me rappelle très bien être rentrée dans la maison alors que j’avais à peine mis les pieds dehors. Je venais de m’apercevoir que les marches et mon entrée étaient complètement glacées. Il est possible de mettre des crampons et d’être prudent. Mais rappelez-vous : le gros bons sens! Si les conditions sont trop extrêmes, mieux vaut attendre plus tard en journée ou s’entraîner à l’intérieur pour dépenser son énergie.

4-Vive l’entraînement croisé (cross-training)

L’hiver est une très belle période pour faire de l’entraînement croisé. Allez faire de la musculation, du yoga, du spinning, du ski de fond ou de la nage. Ce sont de bonnes alternatives pour compléter votre entraînement hivernal. On peut donc réduire son programme de course d’une sortie pour pratiquer une autre activité.

Enfin, se joindre à un groupe (comme le super club de Course de Charlesbourg dont les membres se réunissent à l’année pour courir dehors) est une belle motivation aussi!

Alors qu’attendez-vous?

Auteur

Mireille Massé

Comment ( 1 )

  • Christiane Lemay

    Bel article Mireille!!!

Poster un commentaire